lundi 13 novembre 2017

Le Curcuma

Le curcuma, miracle ou mirage ?



Anti-inflammatoire, antioxydant, hépato-protecteur et anti-cancer, on attribue de nombreuses propriétés au Curcuma




C est une racine , excellente pour la santé, qui est utilisée depuis des millénaires par la médecine indienne, dite ayurvédique!

Le curcuma est une épice aux multiples vertus préventives comme curatives. Excellent pour la digestion, le curcuma a aussi la capacité de diminuer les inflammations, prévenir le cancer et protéger le cerveau de la maladie d'Alzheimer (Il se trouve que la curcumine est incontestablement bonne pour les capacités intellectuelles).

Ces derniers temps, le curcuma est au centre de nombre d’études phytothérapeutiques. En particulier la curcumine, l’un de ses composants principaux, qui pourrait grandement contribuer à la prévention des cancers.
Cela s’explique par la capacité de cette molécule à lutter contre le stress oxydatif – responsable de la dégénérescence cellulaire – mais aussi contre l’inflammation qui, lorsqu’elle est chronique, entraîne des dysfonctionnements immunitaires et métaboliques en chaîne. Deux situations qui sont étroitement liées à l’apparition et au développement des tumeurs.

Toutefois, ces propriétés peuvent aussi vous servir si vous n’êtes pas gravement malade : parce qu’elle est antioxydante, la curcumine permet de prévenir le vieillissement cellulaire. D’autre part, de récentes études montrent qu’un traitement à base de curcumine conduirait à une amélioration des symptômes en cas de polyarthrite inflammatoire et à une diminution des inflammations postopératoires.


Il est très nutritif ! Condiment consommé frais en Asie du Sud-Est ou séché et pulvérisé en Inde, il contient des fibres et aussi beaucoup de vitamines : C, E, K, B1, B2, B3, B6 et B9. Très riche en sels minéraux, en manganèse et en fer, il constitue également un très bon apport en potassium, calcium, magnesium, cuivre et zinc.

Cependant, ces qualités nutritionnelles sont les moindres de ses avantages… Ainsi, le curcuma favorise le processus digestif, régule la flore intestinale, atténue les risques de gastrites et d’ulcères, protège le foie, améliore la digestion des corps gras et des sucres et augmente la sécrétion de bile. Il est dès lors particulièrement recommandé en cas de difficultés digestives, de colite, de coliques, de prise d’antibiotiques irritants, de brûlures d’estomac, de gaz et de ballonnements. Et il aide aussi à faire baisser le mauvais cholestérol.


En outre, il serait également efficace pour combattre les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, notamment d’origine auto-immune : le syndrome du côlon irritable, mais aussi la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.
Ce que les intestins ne filtrent pas, c’est la peau qui s’en charge. Ne vous étonnez donc pas que les vertus digestives du curcuma contribuent aussi à vous débarrasser de l’eczéma, de l’acné, mais aussi du psoriasis et de ses démangeaisons si déplaisantes.

Parsemer sa nourriture de curcuma, ou en prendre une cuillerée par-ci par-là, ne suffit pas pour pleinement profiter de ses vertus thérapeutiques. En effet, notre intestin peine à capter les molécules de curcumine, trop volumineuses et trop facilement éliminées par notre métabolisme. De sorte que notre santé n’en profite guère.

Les Indiens ont trouvé une parade avec le poivre, et plus spécifiquement le poivre long, l’un des secrets d’un bon curry. La pipérine que contient le poivre permet ainsi de décupler notre capacité à profiter des vertus du curcuma. C’est ce que l’on appelle sa biodisponibilité!




Recettes:


Donc si vous n’êtes pas malade et que vous voulez en profiter à titre de thérapie douce pour ses effets préventifs, vous pouvez en prendre à raison d’une cuillère maximum par jour, avec du poivre, bien sûr!!


Pour la décoction, mettez deux cuillerées à café de racine concassée dans un bol et faites bouillir 3 minutes, puis infusez 10 minutes. Prenez-en à raison de 2 à 3 bols par jour, et vous profiterez de ses bienfaits.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire